GPHY : nouvelle collaboration !

Encore du nouveau pour l’Observatoire du sport français. Cette année notre projet a mit l’accent sur l’amélioration de notre process. Cela passe par le début d’une nouvelle collaboration. Toujours basé sur un axe étudiant, nos nouveaux partenaires de projet ne sont autre que les étudiants de Master 2 GPHY de L’Université de Poitiers. Concernant la gestion et le développement de base de données ce sont les meilleurs sur le secteur pictavien. Une aubaine pour notre projet !

 

Notre collaboration s’oriente sur un double objectif futur précis :

 

Le premier concerne l’amélioration des méthodes de data-visualisation via des algorithme qui permettront l’automatisation de certaines données obtenues par les trois fédérations partenaires. Conséquemment, ces améliorations se verront directement sur notre StatPlanet (qui est notre outil de visualisation) avec une meilleure représentation des données. Le fait est la. Des données cartographiques et visualisées de manière harmonieuse avec des onglets qui correspondent aux attentes sont véritablement plus plaisant à regarder que des données brutes mise à disposition.

 

Vous l’aurez compris ce sont des compétences qui nous dépassent ! On trouve ici tout l’intérêt de notre association avec ces derniers. C’est plaisant d’obtenir un résultat par le partage de deux formations spécifiques qui arrivent à s’allier aujourd’hui. Une très belle expérience étudiante et qui permet dès lors de mettre un pied au sein du milieu professionnel afin d’aider au mieux les différents acteurs du monde sportif actuel.

 

Le deuxième objectif concerne lui aussi une automatisation de données mais d’une extraction et d’une provenance plus globale. En effet, chaque année il est pour nous nécessaire de remettre à jour les données que nous possédions sur notre plate-forme en vue de l’année passée. Toutes ces données proviennent de sites officiels diverses, où les ressources sont validées. D’habitude la mise à jour est effectuée manuellement de notre part où nous devons remettre les données correspondantes avec une démarche longue et redondante.. Le résultat de leur manoeuvre ici pourrait se résumer au fait que les données se mettent à jour de manière automatique en provenance de ses sites officiels afin d’avoir les données qui seront optimal au moment de leur analyse tel quel soit.

 

 

Merci de votre lecture,

L’équipe du projet : Observatoire du Sport Français.

 

Recherche

Menu principal

Haut de page